Les Dorés d'Amérique

Daurai, Dauray, Dauré, Daurey, D'Auray, D'Aurey, Doray, Dorai et Dorais

Infos en bref

* Il y a 350 ans en ce 11 août 2016, 35 colons - des "engagés" - arrivent a Québec sur le "Saint-Jean-Baptiste" de Dieppe, parti de La Rochelle. Parmi eux, Louis Doré, l'ancêtre. CLIQUEZ NOUVELLES

* Texte du contrat de mariage des ancêtres Louis Doré et Jeanne du Fossé (1670) CLIQUEZ NOUVELLES

* Jean Doré, 39e maire de Montréal (1988-1994), est un descendant de Louis Doré (1666). Sa lignée a quitté Neuville pour s'établir dans la région de la rivière des Mille-Isles. CLIQUEZ NOUVELLES

Le site de l'Association des familles Doré Inc.

Variations patronymiques du nom Doré

Environnement culturel ou coquetterie, on n'en sait rien, mais certains des descendants des trois Français à l'origine des Doré qu'on retrouve en Amérique du Nord ont modifié l'orthographe de leur nom sans pour autant que la prononciation en change. Les registres nous font ainsi découvrir une bonne quinzaine de variations du patronyme, dont voici les principales: Dauray, Dauré, Daurey, Dorey, Daurai, D'Auray, D'Aurey, Doray et Dorais.

Il en existe quelques autres, peu répandus cependant.

Parfois, des noms de langues anglaise ou gaélique se sont métamorphosés en Doré. La similitude de consonance semble alors l'élément déterminant dans ce glissement d'un nom à l'autre. Voici deux exemples.

1. Un navigateur anglais du nom de John Dorry (ou Dory) débarque à Baie-Saint-Paul (Charlevoix) vers 1855. Né à Londres, il est fils de Thomas et Nancy Morris. Le 20 janvier 1857 il épouse à Baie-Saint-Paul Marie Simard, fille de Jérôme et de Marie-Catherine Gauthier. Le couple Dory-Simard a plusieurs enfants dont deux fils et trois filles: Joseph-Thomas, Joseph-Cléus, Marie-Catherine, Marie-Mélanie et Marie-Virginie. Quelques-uns de ces enfants prennent le nom Doré. Entre autres, Marie, épouse Georges Gauthier sous ce nom à Sainte-Anne de Chicoutimi le 24 juillet 1882. Des descendants de Louis Doré (1666), originaire de Saint-Augustin-de-Desmaures, vivent déjà à Baie-Saint-Paul depuis 1772 environ. Une telle présence peut inciter a un changement de nom dans un milieu entièrement canadien-français.

2. Un deuxième cas, cette fois dans la région de Drummondville. Une famille, originaire de Limerick, en Irlande, arrive au Canada vers 1840, passe environ un an à Kingston (Ontario) et s'installe définitivement à Saint-Germain-de-Grantham. Il s'agit de la famille de Patrick Dore (sans accent) et de Honora Morgan. Selon une personne issue de cette famille et qui a fait des recherches, le nom d'origine serait Dorr ou Doaer, façon originale de l'écrire mais plus authentique, dit-elle. Aujourd'hui, des descendants portent le nom Doré (avec accent) ou Dor. Le fils de ce premier colon eut onze enfants d'un premier mariage à Ellen Watkins et dix d'un deuxième mariage à Elzire Jeannelle. Un descendant de cette famille résidant à Drummondville est membre de l'Association des Familles Doré. La plupart des enfants de Patrick ont émigré aux États-Unis. Le chansonnier Georges Dor, l'auteur de la chanson La Manic, est un descendant de Patrick.

Quelques titres d'ascendance illustrant certaines variations patronymiques

Michel D'Auray

I – Louis Doré * & Jeanne du Fossé

M : 01/09/1670, Notre-Dame de Québec

II – Pierre-Louis Doré & Catherine Coquin

M : 24/11/1699, Neuville

III – Louis Doré & Charlotte Gingras

M : 01/09/1730, Neuville

IV – Étienne Doré & Marie-Louise Coron

M: 08/04/1766, Sainte-Rose de Laval

V – Étienne Doré & Marie-Josephte Poirier

M : 06/02/1792 Saint-Eustache, Deux-Montagnes

VI – Octave Doré **&Anastasie Leclerc

M : 23/06/1840, Sainte-Thérèse, Terrebonne

VII – Joseph Dauray & Joséphine Villeneuve

M : 11/10/1881, Saint-François de Sales, Gatineau

VIII – Rodolphe D'Auray & Yvonne Robitaille

M: 10/10/1916, Ssint-François de Sales, Gatineau

IX – Claude D'Auray & Jacqueline Denis

M : 13/10/1947, Saint-Grégoire de Naziance, Papineau

X – Michel D'Auray & Florence Boudreault

M : 21/7/1973, Saint-Fulgence, Chicoutimi

(*) Louis Doré, 1666

(**) Joseph Dauray est le seul, dans cette famille, à modifier son nom.

André Dorais

Jean-Baptiste Doré (*) & Madeleine Renault

M : 16/08/1731, Notre-Dame de Montréal

Jean-Baptiste Doray & Marie-Anne Ride

M : 07/01/1766, Saint-Joachim, Châteauguay

Pierre Dorai & Claire Primo

M : 1- 04/11/1805, Saint-Joachim, Châteauguay

2-Esther Descent, 26/02/1821, Saint-Joachim

Jean-Marie Doray & Sophie D'Amour

M : 27/10/1846, Sainte-Philomène

Stanislas Dorais & Albina Loiselle

M: 31/01/1893, Sainte-Philomène (Mercier)

Wenceslas Dorais & Émilienne Mathieu

05/10/1921, Saint-Clément, Beauharnois

André Dorais & Claire Seguin

M: 24/03/1973, Sainte-Gemma, Montréal

(*) Arrivé en Nouvelle-France vers 1730

Mgr Charles Casimir Dauray

I – Louis Doré & Jeanne Du Fossé

M: Notre-Dame de Québec, le 01/09/1670

II – Étienne Doré & Charlotte Morisset

M : Neuville (Pointe-aux-Trembles)

Le 12/04/1723

III – Joseph Doré & Thérèse Girard

M: Neuville (greffe J.Gouget)

Le 05/02/1765

IV – Joseph Doré & Josephte Bédard

M: Saint-Mathias, Rouville

Le 06/09/1791

V – Casimir Dauray & Marie-Louise Messier

M : Sainte-Marie-de-Monnoir, Marieville

Le 13/07/1830

VI – Mgr Charles Casimir Dauray

Charles Casimir est baptisé le 15 mars 1838 à Marieville; parrain et
marraine, Grégoire Doré et Desanges Ponton. Il fut ordonné prêtre le 17 décembre 1870. Il devint vicaire à Saint-Hyacinthe (1870), à Saint-Césaire (1871), à Saint-Antoine sur Richelieu (1871), à Marieville en 1872;
professeur au Petit Séminaire en 1873. Il exerça son ministère auprès des migrants canadiens-français aux États-Unis. Il s'est surtout illustré en
Nouvelle-Angleterre comme curé de Pawtuchet, et Précieux-Sang de Wonnsocket, Rhodes Island. Il fut un constructeur d'églises et d'écoles réputé. Son nom fut attribué à un vaisseau de guerre américain en 1942.

(1) Descendant de Louis Doré (1666)


Bertha Rachel Dauray

Née le 15 janvier 1916 à Woonsocket, Rhode Island

Baptisée à la paroisse du Précieux Sang

I – Louis Doré & Jeanne Du Fossé

M : Notre-Dame de Québec, le 01/09/1670

Louis était le fils de Pierre Doré et d'Hilaire Fergé du Vivier Jusseau en
Angoumois. Actuellement Vivier Jusseau fait partie de la commune de Chives en Charentes-Maritime. Jeanne était la fille de Vincent Du Fossé et de Noëlle Desnoyers de la paroisse de St-Léger de la ville et évêché d'Évreux en Normandie

II – Étienne Doré

M: 1er, Marie-Louise Pluchon dit Aubuchon, fille de Pierre et Jeanne Laurio

le 07/02/1720 à Neuville

2ème

Charlotte Morissette ( Mathurin Morissette & Élisabeth Cocquin)

le 08/04/1723 à Neuville

III – Joseph Doré

Thérèse Girard (Pierre Girard & Marie Tétro)

M : 05/02/1765 (c.m. greffe J. Goujet)

IV – Joseph Doré

M : Marie-Joseph Bédard (Joseph Bédard & Marie Joseph Verret)

Le 06/09/1791, Saint-Mathias, comté de Rouville

V – Casimire Doré

M: 1er Émilie Pépin-Descardonnets (fille de Joseph Descardonnets

et Marguerite Ostiguy-Dominique)

le 12/01/1818, Sainte-Marie-de-Monnoir, Marieville

2ème Louise Messier (Augustin Messier et Marie Provost)

le 13/07/1830, Sainte-Marie-de-Monnoir, Marieville

VI – Joseph Dauray

M: Hermine Jodouin (Jodouen)

Le 12/11/1873, par. Notre-Dame, Central Falls, Rhode Island

VII – Arthur Philias Dauray

M: Marie-Reine Aubin ( Louis Aubin et Angélique Péloquin)

Le 28/10/1895, paroisse Sainte-Anne, Woonsocket, Rhode Island

VIII – M. Bertha Rachel Dauray

M : Robert Paul Kelley

25/06/1940, Notre-Dame-des-Victoires, Woonsocket, Rhode Island